Il existe une multitude de croyances et d’idées reçues autour de la grossesse et de l’accouchement. Il n’est pas toujours facile de trier le vrai du faux. Voici quelques idées reçues que vous avez surement entendues ou allez entendre lorsque vous annoncerez votre grossesse.

Grossesse

Sport et grossesse : incompatible > FAUX

La poursuite d’une activité physique durant la grossesse est bénéfique. Cependant, il faut bien évidemment éviter les sports violents ou à risques. Vous pouvez pratiquer la natation, la marche, la gym douce ou toutes autres activités « tranquilles ».

L’alcool en petite quantité pendant la grossesse, pas de risque > FAUX

L’alcool est très dangereux durant la grossesse. On entend parfois qu’en début de grossesse c’est moins dangereux pour le fœtus…cette croyance est totalement fausse. Durante TOUTE la grossesse (et l’allaitement), l’alcool, même en petite quantité est très néfaste pour le bébé. De plus, il faut savoir que la bière ou le vin ne sont pas moins dangereux que les alcools forts.

C'est risqué d'avoir des rapports sexuels pendant la grossesse > VRAI/FAUX

Accouchement

La position gynécologique est la meilleure > FAUX

En cas de risque d’accouchement prématuré, il est souvent conseillé de rester coucher sur le dos...cela va éviter au bébé d’appuyer et de stimuler le col de l’utérus… alors pourquoi faudrait-il adopter la même position pour accoucher ? Cette position n’est pas du tout physiologique pour la naissance.

Lorsque vient le moment d’accoucher, choisissez la position qui est la plus confortable pour vous (et non pour le personnel soignant). Beaucoup de positions permettent d’accoucher (agenouillée, accroupie, à genoux, etc..). Vous pouvez varier les positions pour soulager la douleur et favoriser la progression du bébé. Ces dernières sont spécifiques à chaque femme. A vous de trouver celle(s) qui vous convient.

La douleur d’un accouchement est insupportable sans péridurale > FAUX

Lorsqu’on écoute les futures mamans…on entend souvent parler de la peur. La peur d’avoir mal. Accoucher c’est forcément avoir mal… ce qui est « faux ».

Certains facteurs décuplent la douleur et d’autres, la rendent supportable. La sensation de douleur ressentie va être amplifiée ou diminuée en fonction de l’état émotionnel interne et des circonstances externes. Il est important de se sentir sécurisé. De pouvoir bouger et de vivre l’accouchement dans les conditions choisies (bruits réduits, lumière tamisée, musique douces…). La future maman a besoin de se « mettre dans une bulle » afin de pouvoir se concentrer sur son accouchement et réussir à gérer les contractions et la sortie du bébé.

Péridurale = aucun risque pour le bébé > FAUX

Ce n’est pas un acte anodin. Les produits utilisés lors de péridurales peuvent provoquer des effets secondaires et toxiques. Se focaliser uniquement sur la douleur maternelle c’est oublier beaucoup de choses au passage. Le bébé est là, et lui aussi reçoit les produits. De plus, la pose de la péridurale provoque une coupure brutale entre le bébé et sa mère…Elle ne communique plus avec lui. Sans compter tous les effets iatrogènes qu’induisent la péridurale : position couchée accompagnant très souvent la péridurale, rupture précoce de la poche des eaux, les ocytociques qui accompagnent très souvent la péridurale, etc…

Attention, s’il y a pathologie avérée, la situation est évidemment différente. Dans certains cas, poser une péridurale peut être nécessaire.

Voie basse après césarienne = impossible > FAUX

Les chiffres révèlent que 70% des femmes qui ont accouché par césarienne ont pu accoucher par la suite par voie basse. Si vous désirer accoucher par voie basse après une césarienne, n’hésitez pas à en parler avec votre gynécologue ou votre sage-femme.

Lors d’un premier bébé, l’accouchement sera long > VRAI/FAUX

Un premier accouchement dure rarement moins de 9h. Le temps nécessaire à la dilatation complète du col de l’utérus et la descente du bébé dans le bassin. Cependant, cela n’est pas une généralité. Cela varie selon les femmes et certains facteurs. Pour un 2ème enfant c’est souvent plus rapide mais là aussi, en pratique, chaque cas est unique. (Dr Catherine Crenn Hebert)

Episiotomie = geste indispensable > FAUX

L’épisiotomie est une incision faite sur le périnée de la femme durant l’accouchement, au moment de l’expulsion du bébé. Son utilité serait d’éviter les déchirures, de protéger le périnée, de raccourcir le temps d’expulsion, de permettre au bébé de sortir plus rapidement.

Le taux de cette incision a considérablement baissé ces dernières années. Les recommandations ont changées comme le dit Anne Violaine Enaud : « L’OMS a clairement mis en avant le fait que l’épisiotomie ne protégeait pas le périnée et ne prévenait pas les descentes d’organes ou le risque d’incontinence. Les pratiques ont donc évoluées dans ce sens mais cela prend du temps. »

Post-partum

Lors de l’allaitement, Il faut donner un rythme à son nouveau-né > FAUX

Votre bébé a mangé il y a deux heures et il pleure déjà. Vous vous dites que vous ne pouvez pas lui redonner à manger, car ce n’est pas l’heure. Ne regardez pas votre montre mais observez les besoin de votre bébé. Il vous faut vous adapter avec souplesse à ses besoins sans être rigide. L’allaitement ne doit pas être limité. Il n’y a pas d’intervalle particulier entre deux tétées ni de temps à fixer. La plupart des nouveau-nés ont besoin de 8 à 12 tétées par 24h.

Un bébé c’est que du bonheur...

Il est vrai que c’est un énorme bonheur d’avoir son bébé après 9 mois d’attente mais ce n’est pas toujours simple. Etre parents c’est super mais ce n’est pas facile. La société actuelle nous pousse à croire que dès que bébé est là, tout vient naturellement, tout va être facile et parfait. En réalité il faut du temps pour découvrir, comprendre et faire connaissance avec son bébé.